Les précautions à prendre pour gérer le Coronavirus en entreprise


Les Corona virus sont une grande famille de virus communs aux humains et à de nombreuses espèces animales différentes, notamment les chameaux, les bovins, les chats et les chauves-souris. Le virus qui cause le COVID-19 se propage d’un humain à un autre et est apparu en Chine en décembre 2019. Après une propagation rapide dans plusieurs pays de l’hémisphère Nord, un premier cas vient d’être détecté en RDC chez un sujet Belge qui a été immédiatement mis en quarantaine avec ses proches.

Maladie respiratoire, le COVID-19 présente un fort risque d’exposition si des conditions strictes d’hygiènes ne sont pas respectées. Il se transmet par la salive, les gouttelettes provenant des éternuements ou de la toux, les poignées de main et le contact avec des surfaces contaminées.

Des interactions susceptibles de se réaliser fréquemment dans nos activités quotidiennes. Voici quelques recommandations à prendre en compte par les employeurs pour en limiter la propagation.

Encourager activement les employés malades à rester à la maison

Il est recommandé aux employés qui présentent des symptômes de maladie respiratoire aiguë, de rester chez eux et de ne pas venir au travail jusqu’à ce qu’ils soient exempts de fièvre (37,8 ° C) ou plus.

Faites-en de même si vous remarquer d’autres symptômes comme une fatigue aigüe ou une toux sèche pendant au moins 24 heures contre lesquels, les calmants n’ont aucun effet.

Les employés devraient en informer immédiatement leur superviseur et rester à la maison s’ils sont malades.

Les employés dont les dépendants présentent les mêmes symptômes devraient également être autorisés à s’absenter pour observer leur évolution et se faire prendre en charge par des équipes médicales.  Par précaution, les employés qui présentent des symptômes permanents doivent porter des masques respiratoires avant toute prise en charge médicale.

Si votre entreprise sous-traite certaines de ses tâches à des contractants, elle devrait également les aviser de prendre des mesures similaires. tout en disposant que Discutez avec les entreprises qui fournissent à votre entreprise des employés contractuels ou temporaires de l’importance pour les employés malades de rester à la maison et encouragez-les à élaborer des politiques de congé non punitives.

Dispenser les travailleurs déjà présents

Les employés qui présentent les symptômes de maladie respiratoire aiguë (toux, essoufflement, courbatures) à leur arrivée au travail ou qui tombent malades pendant la journée, devraient être séparés des autres employés et renvoyés chez eux immédiatement.

Les employés malades doivent se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir lorsqu’ils toussent ou éternuent (ou avec un coude ou une épaule si aucun mouchoir n’est disponible).

  • Se laver régulièrement les mains

Demandez aux employés de se laver les mains souvent avec un désinfectant à base d’alcool contenant au moins 60 à 95% d’alcool, ou de se laver les mains avec du savon et de l’eau pendant au moins 20 secondes. Le savon et l’eau doivent être utilisés de préférence si les mains sont visiblement sales.

Fournissez du savon, de l’eau et des désinfectants à base d’alcool sur le lieu de travail. Placez des désinfectants pour les mains à plusieurs endroits ou dans des salles de conférence pour encourager l’hygiène des mains.

  • Préservez la propreté de votre environnement

Nettoyez régulièrement toutes les surfaces fréquemment touchées sur le lieu de travail, telles que les tables, chaises et les poignées de porte. Utilisez les produits de nettoyage généralement utilisés pour ces objets.

Si vous n’avez pas de femmes de ménage ou quelqu’un pour l’entretien, c’est le moment d’en trouver un.

Utilisez des lingettes jetables pour nettoyer les surfaces couramment utilisées (par exemple, poignées de porte, claviers, télécommandes, bureaux) avant chaque utilisation.

  • Adapter votre règlement d’entreprise

Les cas avérés ou suspects, peuvent nécessiter un éloignement de vos employés pendant un certain temps. La période d’incubation du virus pouvant aller jusqu’à 14 jours. Dans ce cas, l’employé devrait être considéré comme étant en arrêt maladie et percevoir son salaire en respect avec la législation du travail.

Previous CanGo : une révolution dans la mobilité urbaine qui a disparu trop tôt
Next 5 activités dans lesquelles entreprendre pendant le COVID-19

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *