Dégringolade du Franc congolais : peut-on l’arrêter ?

Le sujet est à la base de nombreuses conversations en RDC. La montée de l’inflation est perceptible avec le recul du franc congolais dont la valeur s’effrite. Les conséquences sur le marché se font ressentir dans les prix des biens de première nécessité qui prennent l’ascenseur. Du côté des transporteurs urbains, le phénomène dit « demi-terrain » et des courses dont les prix sont fixés arbitrairement pour compenser le manque à gagner font gronder les usagers.

Les versements journaliers effectués aux tenanciers des taxi et taxi-bus étant fixés en dollars, le seul moyen est de réajuster le prix à ou de segmenter les courses pour augmenter les revenus confie un taximan que nous avons rencontré au Rond-point des huileries. D’autres s’interrogent sur la capacité du Gouvernement à juguler la dépréciation du Franc congolais et font un lien entre les réserves de change et le budget 2023 qui selon eux, ne servent à rien, tant qu’ils ne permettent pas de contenir l’inflation.

La situation du taux de change actuel est liée au contexte international de la guerre en Ukraine. La RDC n’est pas le seul pays à connaitre une flambée inflationniste. Au Liban, la livre libanaise atteignait le 14 mars dernier, la barre symbolique de 100 000 pour 1 dollar américain. En France, des voix s’élèvent pour bloquer les prix de nombreux produits pour éviter les hausses et préserver le pouvoir d’achat des ménages. L’Ukraine et la Russie sont les principaux exportateurs mondiaux de céréale et le conflit, a perturbé aussi bien la production que la chaine d’approvisionnement.

Une pénurie d’engrais dont la Russie est également l’un des principaux exportateurs mondiaux fait peser le risque sur la pérennité de nombreuses cultures vivrières dont la production risque de s’effondrer. Les sanctions sur la Russie ont également causé une surenchère sur le marché de l’énergie dont le pétrole et le gaz, obligeant le Gouvernement congolais à augmenter sa part de subvention pour stabiliser le prix du carburant à la pompe.

Fin 2022, la Banque centrale du Congo alertait déjà des conséquences de la flambée des cours du pétrole sur le marché international pour les produits alimentaires et le taux de change. Cette inflation importée tombe mal à un moment où, les dépenses publiques liées au coût de la guerre à l’Est et aux travaux d’infrastructures sociales (145 territoires) se combinent, sans oublier le contexte électoral.

9e fournisseur de la RDC pour 195 millions de biens en 2021 constitués de 468.168 tonnes de blé et 90.348 tonnes de souffre, la Russie est le premier pays fournisseur de blé de la RDC représentant 82 % de nos importations totales de cette céréale essentielle dans la fabrication du pain, de beignets, de galettes, de la bouillie et de pâtes.

Source : Institut National de Statistiques

L’Ukraine quant à elle fournit essentiellement des machines et des appareils pour la fabrication du caoutchouc, de la viande, de l’acier et du blé.

Les localités de Lemera, Bugobe, Mulungu et Cifunzi dans le Sud-Kivu, zones propices à la culture de deux variétés (le Romany et le Kenya Nyangumi) sont malheureusement en proie à l’insécurité et au désintérêt des entrepreneurs locaux.

Dans le Haut-Katanga, les pénuries récurrentes de maïs sont la principale cause de la flambée des prix. Importé principalement de Zambie, il est avec le manioc, le principal aliment de base en RDC. Mais la faible production locale de céréales pèse sur la balance commerciale et sacrifient nos devises. Au stade actuel, la situation étant exogène, la marge de manœuvre pour endiguer l’inflation et stabiliser les cours est limitée.

case studies

See More Case Studies

Contact us

Partner with Us for Comprehensive IT

We’re happy to answer any questions you may have and help you determine which of our services best fit your needs.

Your benefits:
What happens next?
1

We Schedule a call at your convenience 

2

We do a discovery and consulting meting 

3

We prepare a proposal 

Schedule a Free Consultation
Simplifying IT
for a complex world.
Platform partnerships
Services
Business Challenges

Digital Transformation

Security

Automation

Gaining Efficiency

Industry Focus